arrow-lefteyeeye_blacklinkShape
Moment_Factory_JeanPaulGaultier_Paris-1-LR
Regarder la vidéo

L'exposition Jean Paul Gaultier à Paris

Lorsque le public devient muse

Une installation participative mettant en valeur «l’enfant terrible» des Français et son approche anticonformiste de la haute couture.

Le Musée des beaux-arts de Montréal a demandé à Moment Factory d’apporter son expertise en installations participatives dans le cadre de son exposition sur Jean Paul Gaultier. Depuis son ouverture en 2011, l’exposition a fait le tour du monde, notamment au Grand Palais à Paris, en avril 2015. Pour bien mettre en valeur son œuvre lors de cet arrêt, nous devions impérativement comprendre non seulement la mode proposée par Gaultier, mais également sa vision du monde.

Plus +

Le client nous ayant laissé carte blanche pour l’orientation du projet, nous nous sommes imprégnés de l’esprit et du contenu de l’exposition. Il s’agissait d’imaginer une expérience qui s’intégrerait totalement à l’univers de Gaultier, mais aussi à l’architecture des lieux. En étroite collaboration avec les conservateurs du Musée des beaux-arts de Montréal et l’équipe du Grand Palais, nous avons développé un concept d’animation pour l’« Escalier des muses », qui relie les deux premiers paliers du musée. Contrastant avec le style baroque de l’escalier et adoptant l’approche anticonformiste du grand couturier, l’installation évoquait l’audace du monde de Gaultier. Lorsque les visiteurs atteignaient le haut de l’escalier, ils tombaient face à un écran projetant, comme un miroir, la représentation de leur silhouette, mais telle que l’aurait interprétée Gaultier. Après tout, «l’enfant terrible» de la couture est reconnu pour trouver ses muses sur la rue.


Lorsqu’ils visitaient l’exposition, les gens devaient réussir à associer leur propre beauté à un style signé Jean Paul Gaultier. La technologie participative joue un rôle déterminant dans cette réflexion. Notre installation a contribué à créer un lien entre les muses du quotidien et les vêtements inspirés par cet attachement. Jusqu’à ce jour, l’exposition a attiré 1,5 million de visiteurs qui ont tous défilé, l’espace d’un moment, devant le miroir.

En coulisses